Folie à deux

Une illustration pour le magazine Fortean Times (achetez-le !) sur le thème de la Folie à Deux !

gratgrat

19 Responses to “Folie à deux”

  1. Edith

    Argh c’est comme dan Bug de William Friedkin ! Flippant ce truc !

  2. ak

    Super classe !

  3. melaka

    waaaah comment c’est trop bien fait !
    Très chouette illustration matame, je claque des machoires d’admiration.

  4. philipp

    ah ben mince alors ! hier soir je voulais dessiner un truc du même acabit, mais je vais devoir faire autre chose maintenant… bravo ;)

  5. mamlynda

    l’horreur suprême pour moi qui ait une phobie des insectes mais vraiment très belle illustration!

  6. tony

    mmh angoissant juste ce qu’il faut!

  7. K.mi

    C’est beau. J’aime bien la façon dont le personnage féminin (toi donc alors si j’ai bien compris) se gratte, on a l’impression qu’elle va s’arracher la tête.

  8. olive

    ça ferait une bonne pochette d’album

  9. Pink

    C’est beau et ça fait peur, un combo de qualité, ma foi.

  10. zydeco

    ouch! ça me rappelle ce jour où on dormais dans une maison en bois à Gretna (un quartier de New-Orleans) et on s’est réveillé en pleine nuit COUVERTS de termites! ça fait un drôle d’effet…

  11. Cela importe peu...

    ça ferait une bonne pub pour baygon. (plus sérieusement, très très chouette dessin)

  12. E.

    Pourquoi doit-on l’acheter?

  13. FreZ

    Comment ça, la folie à deux ?
    (en plus, vous êtes trois, sur le dessin, alors hein… camembert…) :)

  14. Paul

    Fortean Times ! C’est vrai qu’ils font travailler pas mal d’illustrateurs français. Un bien beau et intéressant magazine, allez voir leur site. http://www.forteantimes.com/

  15. Mitsou

    il faut mettre ses mains dans son cou quand on va dans un endroit sombre pour pas qu’une grosse araignée poilue ou de la vermine tombe sur notre tête

  16. XL

    Dérangeant^^

  17. vincent

    Excellent ton travail!

  18. philippe

    Ca me fait penser à Yves Montand et ses “habitants du placard” dans “Le cercle rouge” de Melville (les cinéphiles comprendront).

  19. MiKa

    je connais quelqu’un qui s’est réveillé un jour avec “ça” dans l’oreille. “ça” a terminé aux urgences….
    je vous jure c’est pas moi !