Sophia, un roman-feuilleton à suivre. Page 37

sophia, page 37


Début de l’histoire.

9 Responses to “Sophia, un roman-feuilleton à suivre. Page 37”

  1. hélène

    Ouh elle est salement amochée la prussienne, dans la dernière case elle me fait vaguement penser à Jean-Marie le Pen. Ou à Roselyne Bachelot, pauvre Roselyne :-(

  2. puyo

    Boudiou !

    C’est trop de suspens…

  3. FreZ

    Tout se recoupe. Je le savais, c’est un complot judéo-franc maçonique orchestré par des politiciens verreux à la solde du grand capital chinois…
    (euh…)

  4. dromadaire bleu

    en effet… un petit coup de ponig et regardez moi tous ces dégats! la pauvre prussiènne…

  5. Chulie

    Hilda a décidément brisé bien des cœurs… elle se vend à l’ennemi, haha, bien vue la neutralité suisse !

  6. Maxime D.

    “MAIS VOUS N’EN SAUREZ PAS PLUS!!”

    …moi, je dis que si…on parie?
    :D

  7. Pink

    “Ha mais si” §
    On veut en savoir plus, merde.

  8. Emmanuel

    Moi, tout ce que j’ai compri, c’est que le probleme de Hilda, c’est tout ce que lui a filée sa grand mere … apres le reste les prussiens, et la survie de la nations on s’en fout …

  9. rouliette

    ça sent tellement bon la bonne vielle bédé des seventies…