Sophia, un roman-feuilleton à suivre. Page 24

sophia, page 24


Début de l’histoire.

21 Responses to “Sophia, un roman-feuilleton à suivre. Page 24”

  1. Pouet!

    Apres les seins le cul ! Et pour la prochaine planche je la sens bien à oualpé cette chaudasse de Sophia. Et donc jusqu’à la fin on ne verra ni torse velu ni entrejambe rebondi ? C’est cool, fimail powa!

  2. philippe

    Ah ben tiens, enfin un rat !

    Rima prouve ainsi qu’une femme peut retenir autre chose qu’un homme par l’estomac.

  3. Chulie

    Pfff, le regard tout mouillé de Rima. Elle se fait balader en beauté…

  4. Enkidu pi

    Ils ont pris des amphèt’ les MoutonBenzènes???
    Du rat, sans condiment, c’est un peu sec!!! mais le regard , CE regard cuirait tous les rats des tunnels à 1 kilomètre de distance.

  5. jean-pierre

    noires. mes chaussures sont noires. et sans lacets, paske c’est des bottines.

    sinon des fois j’aime bien le rouge, paske ça me va bien y parait. Et pis j’aime bien les bébés lapins aussi paske c’est trop mignon.

    Hein ? Comment ça, j’ai au moins deux trains de retard ?

    oui oh bah hein, pffff.

  6. a n g e l

    je reviens je vais vomir hein

    (non mais du rat quoi)

  7. hopschotch

    Hummmm une bonne brochette de RAT !!

    ça donne envie ! bon il est 12h50 je vais manger ! bon ap

  8. nobru

    huuh putain, “poses lascives et souris crevées”, c’est pourtant si simple la recette du bonheur !

  9. ChypoR

    Je … J’avoue, je porte les mêmes chaussures qu’hier.

    Sinon, cette BD … minimaliste et conceptuelle à souhait, quelle force, quelle puissance !

  10. fraisalo

    hoho! elles n’ont pas fait que de se reposer les coquines!!

  11. Coruscante

    oooo j’adore ce cynisme :D
    a bientot j’espère pour la suite !!!

  12. Jean des îles

    ha ha, ça me rappelle une excellente scène de l’excellent “Pirates!” du non moins excellent Roman Polanski. J’ai bon ?

  13. nataska

    c’est bon vous avez vos 24 pages , mais les 24 heures sont passées

  14. Sarah

    Non-non-non, je ne crois pas que Rima se fasse balader. Elles s’aiment, les deux, ça se VOIT. :’)

  15. Preumskikoolol

    La partie délicieuse d’un rat c’est pas l’arriere, surtout quand visiblement on l’a pas vidé avant de le cuire, berk !

    Tout cette bonne viande gachée !

    Sinon, avec sa queue non plate on distingue nettement que ce n’est pas un rat pelle. mais un rat commun : Muridae murinae rattus norvegicus très probablement.

    Mais en étant dans des égouts humide, jamais elles ne mouillent leur t-sh… euh leur chemise, uniquement dans un soucis scientifiique de plausabilité de l’histoire, bien entendu

  16. mael

    je vous aime.
    Faites moi un enfant (en plus j’ai acheté le livre à capucine)

  17. myahoo

    À cette heure-ci le mi-rat dort…

  18. philippe

    Angel > une petite grand mère qui avait vécu la guerre civile espagnole me disait que la viande de rat était relativement comestible à condition d’avoir mariné longtemps dans un vin assez acide ou du vinaigre (et, comme l’a fait remarqué quelqu’un, d’avoir enlevé les abats et la tête).
    Ce qui, visiblement, n’est pas le cas ici.

    Du coup, je ne sais pas si Rima aura les honneurs du Guide Michelin.

    Mais c’est vrai, quel regard ! jamais vu aussi émouvant depuis Marguerite dans “La vache et le prisonnier”. Quoi ? c’est très émouvant “La vache et le prisonnier”. Bien plus que “Love story”.

  19. olive

    héhé les fesses et le vieux rat

    la lumiere est belle sur la premiere case

  20. nataska

    c’est du thriller psychologique waouh et sophia c’est un vampire elle va lui sucer le sang à la fin c’est obligé

  21. Guillaum

    partager un rat quelle belle preuve d’amour